Retour

La cohorte 4 de REDWOOD-HCM: Aficamten dans la cardiomyopathie hypertrophique Non-obstructive

Auteur  du résumé : Salma Charfeddine 

Message clé : 

Le traitement par aficamten a été bien toléré chez les patients atteints de CMH non obstructive avec une amélioration statistiquement significative de l'état de santé rapporté par les patients selon le score clinique du Kansas City Cardiomyopathy Questionnaire (KCCQ) et une réduction significative de la fréquence des symptômes angineux, ce qui justifie la poursuite de l'étude du médicament dans le cadre d'un essai de phase 3.

Problématique 

Evaluer la sécurité et la tolérance de l'inhibiteur sélectif de la myosine cardiaque, aficamten (Cytokinetics), chez des patients atteints d'une CMH non obstructive symptomatique.

Méthodologie 

REDWOOD-HCM (Randomized Evaluation of Dosing With CK-274 in Obstructive Outflow Disease in HCM) est un essai clinique de phase 2, multicentrique, randomisé, contrôlé contre placebo, en double aveugle, de l'aficamten chez des patients atteints de CMH, divisé en 4 cohortes. Les cohortes 1, 2 et 3 sont composées de patients atteints de CMH obstructive et la cohorte 4 est composée de patients atteints de CMH non obstructive.

Résultats 

Les analyses des données des 41 patients jusqu'à la fin de l'étude clinique de 12 semaines a montré qu’en plus des améliorations déjà rapportées de la classe fonctionnelle et des biomarqueurs cardiaques, les patients atteints de nHCM traités par aficamten dans la Cohorte 4 de REDWOOD-HCM ont connu une amélioration statistiquement significative de l'état de santé rapporté par les patients selon le score clinique du Kansas City Cardiomyopathy Questionnaire (KCCQ). En outre, les patients ont présenté une réduction significative de la fréquence des symptômes angineux. 

Après 10 semaines, le traitement par aficamten a été associé à une amélioration moyenne du KCCQ-CSS de 10,6 points (p < 0,0001) (Figure 1).

KCCQ

Figure 1: Kansas City Cardiomyopathy Questionnaire (KCCQ)

Dans l'ensemble, 58 % des patients ont connu une réduction de la fréquence des symptômes cliniques: 12,5 % ont eu une petite amélioration (≥ 5-10 points), 20 % une amélioration modérée à importante (≥ 10-20 points), et 25 % une amélioration importante à très importante (≥ 20 points). En outre, 56 % des patients ont présenté une amélioration de ≥1 classe fonctionnelle de la New York Heart Association (NYHA) (p = 0,011) (Figure 2).

Angina Symptoms

Figure 2: Angina Symptoms

À la semaine 10, 28 % des patients étaient asymptomatiques (classe 1 de la NYHA). En outre, chez les 14 patients ayant signalé un certain degré d'angine au départ, on a observé une réduction moyenne du score du questionnaire de Seattle sur la fréquence de l'angine (SAQ-AF) de 14,3 points (p = 0,005) à la semaine 10, ce qui se traduit par une réduction de la fréquence de l'angine de quotidienne ou hebdomadaire à hebdomadaire ou mensuelle (figure 3).

 

NYHA

Figure 3: New York Heart Association (NYHA) Functional Class

Le traitement par aficamten a été associé à une réduction relative moyenne de la troponine I cardiaque de haute sensibilité de 21 % à la semaine 10, avec une réduction moyenne absolue de -24,8 ng/L (p < 0,005), et à une réduction relative moyenne du NT-proBNP de 55 % à la semaine 10, avec une réduction moyenne absolue de -870 pg/mL (p < 0,0001) (Figure 4).